Les Différents Styles de Danse

le ballet

Le ballet est un style de danse théâtrale qui a une technique codifiée. Issu des productions de la cour à la Renaissance, le ballet connaît un essor lors du règne de Louis XIV, qui met sur pied l’Académie Royale de Danse en France en 1661, où Pierre Beauchamps établit les cinq positions des pieds.

Parmi les jalons importants au 19e siècle, il y a le travail de pointe (l’équilibre sur le bout des orteils), et l’émergence de la première danseuse ou danseuse étoile, représentée par Marie Taglioni et Fanny Elssler. À la rencontre des 19e et 20e siècles, la Russie devient le centre de productions et de spectacles de ballet grâce au travail des artistes novateurs Serge Diaghilev, Anna Pavlova, Vaslav Nijinsky, Marius Petipa et Michel Fokine. Depuis, le ballet est présenté sur des scènes et dans des écoles de danse partout dans le monde.

le break dance

Le break dance, une danse solo athlétique, provient des rues des États-Unis. Le vocabulaire de base du break dance compte le « top/up rock », le « breakdown », le travail de pied, le « freeze », ainsi que les tours acrobatiques et les « power moves ». Le « body popping », une série de gestes rapides traversant le corps qui alternent avec des suspensions, crée un effet robotique.

Afin de connaître un succès, le b-boy ou la b-girl (l’appellation des interprètes du break dance), doit pouvoir improviser en se servant du vocabulaire de base pour créer un style personnel, un « freestyle ». La culture du break dance accorde une grande importance à la compétition, ou le « battle ». Les danseurs s’affrontent soit en tête-à-tête, c’est-à-dire qu’un interprète est en compétition directe avec un autre, soit en compétition de group ou « crew battle », c’est-à-dire qu’une équipe travail ensemble, réunissant les improvisations solo et les chorégraphies de groupe. Transposer la danse de rue sur scène présente un grand défi, soit celui de préserver un esprit de spontanéité et d’improvisation.

la danse contemporaine

Danse contemporaine est souvent, au Canada, un terme interchangeable avec danse moderne. Cependant, pour certains, la danse contemporaine désigne précisément la danse issue de la danse moderne mais qui s’éloigne du mouvement moderniste des arts des années 1930.

la danse jazz

La danse jazz a été créée par des Afro-américains aux États-Unis au début du 20e siècle. Elle s’inspire de rythmes et de techniques africains, de techniques notamment d’isolation des parties du corps en mouvement. Le nom jazz est employé tout d’abord lors de la Première Guerre mondiale, et dès les années 1920, le jazz est adopté par la société. Sa présence sur film, à la télévision et à Broadway assure un grand public fidèle. Une des premières instances de danse jazz théâtrale est le ballet Slaughter on Tenth Avenue (1936) de George Balanchine. Katherine Dunham et Bob Fosse étaient des chorégraphes américains chefs de fil de la danse jazz.

la danse moderne

La danse moderne se rapporte le plus souvent à la danse théâtrale du 20e siècle qui prend forme aux États-Unis et en Europe. En réaction contre le ballet classique, les précurseurs de la danse moderne commencent à pratiquer la « danse libre », souvent nu-pieds. Aux États-Unis, Loie Fuller, Isadora Duncan et Ruth St. Denis ont mis au point leur style de danse libre, ouvrant la voie pour les pionniers de la danse moderne Martha Graham, Doris Humphrey et José Limón. En Europe, Rudolf von Laban, Émile Jaques-Dalcroze et François Delsarte ont élaboré des théories du mouvement du corps et des méthodes d’instruction qui ont donné lieu à la danse moderne et expressionniste européenne.

Présentement, le terme danse moderne est parfois synonyme du terme danse contemporaine. Cependant, selon certains, la danse moderne est uniquement la danse qui adhère au mouvement artistique du modernisme des années 1930; toute la danse qui vient après, à partir de ces racines, consiste en la danse contemporaine.

le flamenco

Le flamenco découle de cante ou chansons d’Andalousie, Espagne qui expriment les bénédictions et les difficultés quotidiennes. Le flamenco se distingue par un travail de pieds percutant et très nuancé, une colonne bien droite avec le haut du torse qui se cambre à l’occasion, et des bras tenus dans de longues lignes courbes qui cadrent le corps. La danse dégage simultanément la force, la tendresse, l’urgence, la fierté et la résilience. Au départ, les gens dansaient le flamenco dans les rues, les cafés et les maisons lors de festivités comme les anniversaires et les mariages. Il est encore dansé dans ce contexte même si, depuis le 20e siècle, il devient populaire dans les présentations théâtrales.

le hip hop

Le hip hop provient des rues de New York, plus précisément de jeunes hommes hispaniques et afro-américains à la fin des années 1960. Elle s’inscrivait dans la culture hip hop du rap, de la musique scratch et de l’art graffiti. Le break dance est le style le plus connu de la danse hip hop, un style en évolution constante. Une nouvelle extension qui sort de Los Angeles est le krumping, une danse libre, provocante et très énergique dans laquelle les danseurs se touchent parfois et s’appuient l’un sur l’autre. La danse et la musique hip hop ont gagné en popularité internationale à la fin des années 1970 et sont maintenant souvent intégrées à la danse théâtrale.

l’improvisation

L’improvisation, souvent appelée « impro », se rapporte à des mouvements créés spontanément par un ou plusieurs interprètes, avec ou sans instructions précises d’un chorégraphe. Un « jam » en improvisation dansée est comme une séance d’improvisation en musique en ce que les interprètes peuvent entrer et sortir de l’activité pendant que l’improvisation collective suit son cours. Consultez aussi la définition de l’improvisation contact.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site